Petite question: "Que sont les Lumières ?"

Publié le par véronique Mainguy

PLAN

ARGUMENTS

REPERES - EXEMPLES

 

Introduction :

 

Définition 

Origines 

 

Mouvement intellectuel du XVIIIème dont l’épicentre est en France mais qui s’est diffusé en Europe

Humanisme de la Renaissance, affaiblissement de l’autorité religieuse après la Réforme, naissance du Libéralisme en Angleterre

 

Les idées

 

Expérimentation, progrès technique et économique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Critique de l’absolutisme politique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Critique du dogmatisme religieux

 

 

 

 

 

 

 

 

Conclusion 

 

La raison est valorisée comme moyen de connaissance. La vérité du philosophe est très pratique : il doit être utile, agir dans la société, favoriser le progrès.

Intérêt pour la physique, l’électricité, la botanique, l’agriculture, la géographie, l’aérostation..

 

Volonté de développer la productivité dans l’agriculture par exemple

 

libéralisme économique : Contre les monopoles d’Etat, les corporations, tout ce qui entrave la liberté d’entreprise et le développement de l’économie

 

Modèle anglais (La « Glorieuse Révolution » de 1688 y a installé une monarchie parlementaire admirée par les intellectuels européens)

Critique de la monarchie absolue et aspiration  largement partagée à  une monarchie tempérée avec séparation des pouvoirs.

Avec des nuances : Intérêt pour les expériences politiques du « despotisme éclairé »

 

Rousseau est le seul à ne plus vouloir de monarchie et à imaginer un régime fondé sur la souveraineté et le libre consentement du peuple, sur l’égalité des citoyens, fondant la démocratie.

 

 

Rares sont les athées (D’Holbach, Helvetius) : l’existence de dieu est assez largement admise mais les dogmes sont remis en cause

(dans l’Eglise catholique comme dans les autres religions) et la liberté religieuse est prônée contre le fanatisme.

Idée d’un déisme rationnel 

Dénonciation de l’intolérance envers protestants et juifs

 

Raison et liberté sont valorisées ainsi que les idées du progrès, du bonheur… et est remis en cause tout ce qui peut entraver ces droits « naturels »

 

 

 

L’Encyclopédie – 1755

 

Buffon, La Pérouse : expéditions dans le Pacifique, Montgolfier

Les « physiocrates »

 

 

 

 

 

 

 

 

Montesquieu, L’esprit des lois, 1748

 

 

 

 

Voltaire et Frédéric II de Prusse

 

 

Rousseau, Du contrat social, 1762

 

 

 

 

 

 

Mahomet de Voltaire

 

Le « grand horloger » de Voltaire

Traité sur la tolérance - Voltaire

 

La diffusion des Lumières

 

Par des hommes, les philosophes, volontiers polémistes, mais très différents

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par une opinion

publique qui s’élargit et dans de nouveaux lieux de sociabilité

 

 

 

 

 

En Europe et en Amérique du nord

 

Définition du philosophe qui s’interroge, recherche la sagesse, la vérité…

Des hommes de lettres  mais

-          des supports divers : romans, essais, théâtre.

-          Aussi des hommes de science 

 

Des hommes dont les idées peuvent diverger : Voltaire accepte l’inégalité des classes sociales au contraire de Rousseau,  qui

plus radical, il critique aussi la propriété.

 

 

Des hommes qui s’engagent dans les débats de leur époque : contre la torture, pour la tolérance.

Avec des limites. Ne remettent pas en cause le système colonial ou tardivement.

 

 

 

 

Jusque vers 1760, diffusion seulement dans les milieux intellectuels bourgeois et aristocrates éclairés.

Recul de l’analphabétisme, essor de la presse plus les pamphlets. Diffusion des idées dans loges maçonniques, salons, académies de province, cafés… mais diffusion surtout dans les villes.

Une grande partie du peuple baigne encore dans atmosphère religieuse et magique, surtout en campagne.

 

 

Rayonnement en Europe de la langue française.

Les philosophes conseillent les princes (ou s’y efforcent).

Influence sur la déclaration d’indépendance américaine 1787

 

 

Voltaire, D’Alembert mathématiciens

 

 

 

 

 

Du contrat social : citoyens libres et égaux

 

Voltaire : combat pour Calas réhabilité en 1765, pour le chevalier de La Barre,

 

Condorcet : « Société des Amis des Noirs »  1788

 

 

 

 

 

 

 

 

Goethe, Schiller, Kant  en Allemagne.

Diderot est invité en Russie par Catherine II

 

Conclusion : filiation Lumières – Révolution française

Attention : les philosophes ne sont pas des révolutionnaires  mais les Révolutionnaires se  réclameront des Lumières

Les Cahiers de Doléances puiseront dans le répertoire des idées des Lumières (égalité, nation…

même si l’outillage mental ancien demeure (le roi est le bon père…). La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen également.

 

 

 

 
Pour s'exercer:
2006 - 3 : Le siècle des Lumières, idées nouvelles et progrès
2007 - 5: En quoi la philosophie des Lumières remet-elle en cause l'Ancien Régime ?

Publié dans M1 HISTOIRE

Commenter cet article