Une lecture du socle pour le cycle III

Publié le par thierry aprile


Une lecture du socle pour le cycle III


(en orange, des extraits du socle consacrés explicitement à la compétence 5 "culture humaniste" ; en bleu, des extraits du socle consacrés à d'autres compétences)

I/ objectif final de connaissances :

Grands ensembles physiques (océans, continents, domaines climatiques et biogéographiques) et humains (quelques Etats, quelques grandes villes du monde et de l’UE)
Principaux caractères du territoire français
Une vingtaine d’événements et leurs dates
- identifier les principales périodes de l’histoire étudiée, mémoriser quelques repères chronologiques pour les situer les uns par rapport aux autres en connaissant une ou deux de leurs caractéristiques majeures ;
- identifier sur une carte et connaître quelques caractères principaux des grands ensembles physiques et humains de l’échelle locale à celle du monde ;
- connaître quelques éléments culturels d’un autre pays

- reconnaître les symboles de l’Union européenne 6
Maîtriser un vocabulaire spécifique géographique (inégalités spatiales) et historique (civilisation, société)

Traduction en termes de situations d’apprentissage pour le professeur : c’est à partir de ces objectifs relativement modestes que les cours doivent être conçus. Le processus de mémorisation est fondé à la fois sur la répétition, et sur la variation des techniques d’apprentissage (mémorisation par « cœur », association de personnages, d’événements, d’images, de sons, d’œuvres…, construction du savoir par les élèves, par le maître…). Il faut se fabriquer au fur et à mesure un lexique de ce vocabulaire à transmettre aux élèves (voir entrer dans le programme d’histoire)


II/ objectif final de compétences, utilisées pour faire acquérir les connaissances ci-dessus, et au-delà

1. Compétences générales :
L’élève est capable de :
- lire seul et comprendre un énoncé, une consigne 1 ;
- respecter des consignes simples en autonomie 7;
- montrer une certaine persévérance dans toutes les activités 7;
- commencer à savoir s’auto-évaluer dans des situations simples 7;
- s’impliquer dans un projet individuel ou collectif 7;


Traduction en terme de situations d’apprentissage pour le professeur :
bien veiller à la clarté des consignes (les élèves doivent comprendre ce que l’on attend d’eux), à leur légitimité (ils doivent en comprendre le sens, la finalité) et à leur transmission (répéter, écrire au tableau)
bien définir le temps nécessaire à l’activité, donc prévoir ce qui se passe pour les élèves qui n’ont pas fini, et pour ceux qui ont fini en avance (« pédagogie différenciée »)
mettre les élèves en activité seuls, ou en groupe, en classe ou à la maison, sans oublier la sortie pédagogique

2. maîtrise des langages :
- lire et utiliser différents langages : cartes, croquis, graphiques, chronologie, iconographie
- comprendre des mots nouveaux et les utiliser à bon escient 1 ;

A/ lire et observer :
- utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte (mieux le comprendre, ou mieux l’écrire) 1

Traduction en terme de situations d’apprentissage pour le professeur : faire repérer et relever des informations dans les documents étudiés : localiser (donc intégrer un système concret de repérage dans le document), distinguer des sous-ensembles (distinction des différents plans, des lignes de construction, des détails…)

B/ en comprendre le sens :
- répondre à une question par une phrase complète à l’oral comme à l’écrit 1;
- pratiquer une démarche d’investigation : savoir observer, questionner 3b;
- manipuler et expérimenter, formuler une hypothèse et la tester, argumenter 3b;
- mettre à l’essai plusieurs pistes de solutions 3b;
- exprimer et exploiter les résultats d’une mesure ou d’une recherche en utilisant un vocabulaire scientifique à l’écrit et à l’oral 3b;
- prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les autres, écouter autrui, formuler et justifier un point de vue 6;
- coopérer avec un ou plusieurs camarades 6;


faire légender des documents, leur donner un titre
- dégager le thème d’un texte 1

Traduction en termes de situations d’apprentissage pour le professeur : il faut habituer progressivement les élèves à se poser des questions sur tous les documents présentés, même lorsqu’ils ne sont pas « questionnés » (voir analyser un document). La méthode hypothético-déductive est sans doute la mieux adaptée, mais il y a aussi la méthode inductive (passage du particulier au général), ou la méthode systémique (dépasser des raisonnements simples de cause à effet par des inter-relations, dans ce cas, le schéma est le mieux adapté). Il est utile d’envisager que l’établissement de la réponse à la question posée puisse être réalisé par le travail des élèves, seuls ou en groupe.

C/ classement et mise en relation

classer : insistance sur ordre chronologique (la succession), mettre en réseau des documents, des oeuvres et des personnages de périodes différentes
mettre en relation des documents différents, un même phénomène à des échelles différentes, associer une œuvre à son contexte historique
- reconnaître et décrire des œuvres visuelles ou musicales préalablement étudiées : savoir les situer dans le temps et dans l’espace, identifier le domaine artistique dont elles relèvent, en détailler certains éléments constitutifs en utilisant quelques termes d’un vocabulaire spécifique

D/ produire des cartes et des graphiques simples
- utiliser les techniques opératoires des quatre opérations sur les nombres entiers et décimaux (pour la division, le diviseur est un nombre entier) 3;
- calculer mentalement en utilisant les quatre opérations 3;
- estimer l’ordre de grandeur d’un résultat 3;
- utiliser une calculatrice 3;
- utiliser la règle, l’équerre et le compas pour vérifier la nature de figures planes usuelles et les construire avec soin et précision 3 ;
- résoudre des problèmes relevant des quatre opérations, de la proportionnalité, et faisant intervenir différents objets mathématiques : nombres, mesures, “règle de trois”, figures géométriques, schémas 3;
- savoir organiser des informations numériques ou géométriques, justifier et apprécier la vraisemblance d’un résultat 3;
- lire, interpréter et construire quelques représentations simples : tableaux, graphiques.3


E/ réunir un petit ensemble documentaire
- savoir utiliser un dictionnaire 1.
- utiliser l’outil informatique pour s’informer, se documenter, présenter un travail 4;
- utiliser l’outil informatique pour communiquer 4;
- faire preuve d’esprit critique face à l’information et à son traitement.4


F/ restituer à l’oral (récitation, diction
- dire de mémoire, de façon expressive une dizaine de poèmes et de textes en prose
- prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté ;
- lire avec aisance (à haute voix, silencieusement) un texte

- soutenir une écoute prolongée (lecture, musique, spectacle, etc.).7

G/ restituer à l’écrit
- rédiger un texte d’une quinzaine de lignes (récit, description, dialogue, texte poétique, compte rendu) en utilisant ses connaissances en vocabulaire et en grammaire 1;
- orthographier correctement un texte simple de dix lignes - lors de sa rédaction ou de sa dictée - en se référant aux règles connues d’orthographe et de grammaire ainsi qu’à la connaissance du vocabulaire 1;


H/ être capable de réinvestir les connaissances acquises, par exemple l’action des sociétés sur l’environnement, dans son comportement individuel et social (dans la classe notamment). Finalité civique.
- mobiliser ses connaissances dans des contextes scientifiques différents et dans des activités de la vie courante (par exemple, apprécier l’équilibre d’un repas) 3b;
- utiliser un plan 7;


Publié dans Méthodes

Commenter cet article