2. Moyen Age

Publié le par Thierry Aprile, Véronique Mainguy

Après les invasions, la naissance et le développement du royaume de France.

 

 

1)      Le Moyen Age : Un découpage du temps spécifique, « un objet » particulier

 

 

o   Quelles bornes chronologiques ? Quelle périodisation ?

o   Les "invasions barbares" :

Les invasions: cataclysme et/ou permanence de l’histoire des migrations ? Echanges préexistants et/ou soudaineté du phénomène ?

Les Barbares : sauvages et/ou différents ? Des sources essentiellement gallo-romaines ? 

L'Eglise romaine : une institution qui survit à la dislocation de l'Empire romain d'occident.

La création des royaumes barbares = la fin du projet impérial ?

 

2)      Des questions qui touchent à l’histoire politique : La naissance et  la construction de l’Etat 

 

 

-          Des évènements : 496, 800, 987 :

o   Les faits : Que s’est-il passé ? Où ? Quand ? Comment ? Avec qui ? Comment les connait-on ? (sources)

o   Conséquences à court, moyen, long terme ? En quoi l’évènement marque une rupture avant/après ?

o   La mémoire de l’évènement : Pourquoi veut-on se souvenir de cet évènement ? Quelles valeurs veut-on transmettre à travers ce souvenir? Quelles en sont les formes matérielles, symboliques ?

Quelle a été l’histoire de cette mémoire ? Ses enjeux ? Y a-t-il différentes mémoires, des débats autour de ce souvenir ?

 

-          Un Etat :

o   un territoire défini par des frontières, plus ou moins étendu (Empire) ou moins (cité-Etat) défendu / étendu contre des Etats voisins par une armée.

o   un régime politique : un souverain unique qui dispose de pouvoirs et est entouré d’une cour.

o   Une administration plus ou moins centralisée (ministres, fonctionnaires) et un ensemble de relais locaux, une écriture universelle

o   Un développement des richesses sur lesquelles des impôts sont prélevés (système fiscal)

o   Un système de croyances, une construction juridique  (textes et/ou coutumes) et symbolique (lieux, objets, rituels…)qui qui instaurent sa légitimité et obligent la population à se soumettre à l’autorité du souverain

o   Des conflits, des résistances: rapports de force (crise, répression, négociation…) entre les groupes sociaux 

 

-          Une nation :

o   Une réalité multiple : un héritage partagé, une réalité ethnique ?

o   Une construction savante et progressive: quelles sont les étapes au Moyen Age ?

 

 

1)      Des personnages : Louis IX, Jeanne D’Arc

 

 

o   Comment les connait-on ? (sources) - Qui sont-ils (brève biographie) ? - Qu’ont-t-ils  réalisé ? (essentiel de leur œuvre) - Comment et pourquoi en garde-t-on la mémoire?  (place dans l’histoire) 

 

2)      Une guerre, la « Guerre de Cent Ans »

 

 

o   Un déroulement :

o   Début, fin, grandes phases, batailles, trêves…

o   Des lieux, des belligérants, des alliances, des personnages

o   Des formes de guerre : Guerre civile, conquêtes… tactiques et stratégies, armement…

o   Des  causes  et des enjeux :

o   Causes structurelles, évènementielles, lointaines et immédiates…

o   Enjeux  territoriaux, religieux, idéologiques, politiques, économiques…

o   Des conséquences ?

o   Bilan, relations vainqueurs/vaincus (traités…), reconstructions

o   Transformations politiques et sociales

o   Portée de la guerre ? Traces, mémoires, commémorations…

 

Histoire des arts : Un manuscrit enluminé

Ex de sujets :

L’affirmation du pouvoir royal dans la France médiévale (Xème – XIIIème siècle)

Les Capétiens sont-ils les fondateurs de l’Etat en France ?

La guerre de Cent Ans, affaiblissement ou renforcement de l’Etat royal ?

La guerre de Cent Ans, émergence de l’Etat moderne et du sentiment national ?

 

Sur ce blog:  Dossier: Monarchie capétienne

 

Les relations entre seigneurs et paysans

Des notions : société, groupe social

- La société médiévale est organisée :

o   Théorie des trois ordres : fondements et justification de cette représentation ? Correspondance   avec la réalité et évolution au cours de la période ? Postérité au-delà de la période ?

o   Féodalité : définition, origine et évolution

- Des groupes sociaux …

o   Composition et structure de chaque groupe (démographie, origine, évolution,  conditions de vie…)

- … qui sont en relation

o   Des valeurs différentes mais même cadre de vie, la seigneurie

o   Au sein de la seigneurie foncière et banale : échanges, redevances, rapports de domination

Histoire des arts : Bâtiments et sites militaires et civils (un château fort ; une cité fortifiée ; une maison à colombage). Un extrait d’un roman de chevalerie. Un costume, un vitrail, une tapisserie. Musique profane (une chanson de troubadour).  Une fête et un spectacle de la culture populaire et nobiliaire (le carnaval, le tournoi).

Ex de sujets :

Rôle et mode de vie des seigneurs au Moyen Age

Les relations entre seigneurs et paysans au Moyen Age

Sur ce blog: Documents : seigneurs et paysans

 

Le rôle de l’Église

 

-          Une religion :

o   des croyances en un monde surnaturel où vivent un ou plusieurs dieux en relation avec le monde des humains.

o   des réponses à des questions fondamentales que se posent les hommes concernant  la vie et la mort, l’origine du monde, etc.

… Le tout exposé dans des textes fondateurs

 

-          Une Institution, l’Eglise :

o   un clergé hiérarchisé et organisé (régulier/séculier) qui entretient les lieux de culte, enseigne à une communauté de fidèles ce qu’il faut faire en l’honneur des dieux (rites, pratiques cultuelles) et comment se comporter dans la vie quotidienne (alimentaires, sexuelles)

o   des relations avec le pouvoir politique (légitimation, soutien et/ou opposition)

o   un encadrement de la société: juridique, social (assistance, enseignement…)

o   Un poids économique : fiscalité, rôle des monastères : donations, activités de production et de mise en valeur du territoire

o   Des attitudes vis-à-vis des autres : à l’intérieur (hérésies, schismes…) et à l’extérieur (affrontements)

 

-          Un patrimoine artistique :

o   Au Moyen Age, un art essentiellement religieux dans les différents domaines  artistiques : arts plastiques, musique, littérature, architecture

o   Des significations religieuses, des techniques  (art roman – gothique)

o   Des enjeux de pouvoir : commanditaires, coût des constructions…

 

Histoire des arts : Architecture religieuse (une église romane ; une église gothique ; une abbaye)-  Musique religieuse (un chant grégorien)- Une fresque ; une sculpture romane ; une sculpture gothique

Ex de sujets :

L’Eglise et le pouvoir royal au Moyen Age

Vous présenterez les caractéristiques de l’art gothique en montrant comment il sert l’affirmation de l’Eglise.

L’encadrement des hommes par l’Eglise dans la société de l’Occident médiéval

Comment l’Eglise intervient elle dans la vie quotidienne au Moyen Age ?

Sur ce blog: Documents : Eglise au Moyen Age

 

Conflits et échanges en Méditerranée : les Croisades, la découverte d’une autre civilisation, l’Islam.

 

-          L’islam:

o   Une religion (voir ci-dessus : des croyances, textes fondateurs, lieux, pratiques cultuelles, des prescriptions dans la vie privée) à mettre en relation avec la religion chrétienne : filiations, points communs et différences

o   Une dimension politique plus marquée : Le contexte politique et social de la vie de Mahomet, à la fois prophète et dirigeant politique d’une communauté, le statut du Coran, livre révélé et ensemble de règles -  Leurs conséquences politiques sur la conquête et l’installation des empires musulmans.

 

Attention, les relations entre religion et civilisation sont complexes :

Peut-on parler d’une civilisation islamique ?

La constitution de l'aire de civilisation islamique s'inscrit dans la longue durée. La prédication muhammadienne peut être considérée à la fois comme une continuité par rapport au milieu qui l'a vu naître, et aussi comme une rupture, par l'inflexion qu'elle va donner aux sociétés et aux cultures et par l'unification politique que des princes musulmans vont réaliser en son nom, de territoires appartenant à des aires culturelles différentes. La nouvelle religion monothéiste se développe donc, comme l'a bien rappelé Fernand Braudel, à un carrefour commercial et culturel, entre trois continents et deux ensembles maritimes, et elle fusionne les différents héritages de ces espaces très différents pour donner naissance à une civilisation originale. Le rapport que les nouveaux pouvoirs musulmans entretiennent avec les empires, voisins contemporains ou passés, n'est pas seulement d'opposition, c'est un rapport d'échange, de dialogue et de transmission. En outre, les études anthropologiques récentes insistent sur l'influence des structures sociales, tribales et familiales, en particulier de l'endogamie et du nomadisme, sur la constitution des caractères généraux de la nouvelle civilisation. L'expansion rapide de l'islam sur des territoires variés n'a pas pour conséquence l'uniformisation des espaces, mais au contraire, grâce à la malléabilité de la nouvelle organisation, la diversité et la richesse dans un ensemble, de la péninsule Ibérique à la Chine, qui possède une certaine unité, déterminée par l'importance du fait urbain, par le rôle de la langue arabe, des marchands ou des savants.

In Géo-histoire de l’Islam, Pascal Buresi, Belin-sup histoire, 2005.

Introduction du chapitre 2.

 

 

-          Conflits et échanges entre les deux civilisations musulmane et chrétienne :

o   Quelles caractéristiques de la civilisation arabo-musulmane ? Une homogénéité ?

Des rapports conflictuels, les croisades : Que nous disent les sources de part et d’autre ?

Déroulement, causes et conséquences – Autres conflits : la Reconquista

o   Des échanges : échanges commerciaux et transferts culturels. Dans quels lieux ?

Coexistence ou syncrétisme ? Quelle notion de la "tolérance" ?

Histoire des arts : Architecture religieuse (une mosquée), un art de l’abstraction.

Ex de sujets :

La naissance et l’expansion de l’Islam

Les relations entre les mondes chrétiens et musulmans au Moyen Age

Le bilan des croisades

 

 

Publié dans M1 HISTOIRE

Commenter cet article