La traite des Noirs et l’esclavage

Publié le par thierry aprile

La question de la traite des Noirs et l’esclavage s'inscrit dans une séquence plus vaste intitulée "le temps des Découvertes et des premiers empires coloniaux".

Au préalable, il faut avoir en tête que l'esclavage (conçu ici comme la réduction d'êtres humains au rang de biens échangeables)

1/ est une réalité sociale au coeur de l'histoire de toutes les sociétés depuis les sociétés antiques, que la question de la disparition de l'esclavage dans la chrétienté médiévale reste toujours un objet de débat. Les sociétés africaines sont elles aussi marquées par un esclavage inter-africain.

2/ la question vue sous l'angle du travail est trans-historique, puisque l'on parle d'"esclavage moderne", c'est à dire la réduction d'êtres humains à leur seule force de travail, sans oublier le travail forcé qui a largement supplanté l'esclavage après son abolition au XIXe siècle.

3/ que les sociétés du monde arabo-musulman ont donné lieu à une intense traite intercontinentale, notamment à une traite trans-saharienne déportant des esclaves noirs vers le Nord.

 

Bibliographie : introduction historique au Guide des sources de la traite négrière, de l'esclavage et de leurs abolitions, Paris, la documentation française, 2007.

 

Le parti pris ici est de traiter la question sous un angle "géopolitique", c'est à dire de considérer les circuits de la traite atlantique comme :

- une conséquence des "Grandes Découvertes" et notamment la "découverte" de l'Amérique et donc l'extension des circuits commerciaux à l'échelle transatlantique et plus généralement mondiale.

- un des éléments moteurs de la création des Empires européens en Amérique Portugais (Brésil) et Espagnol (Amérique "latine") d'abord, puis Français (Antilles), Anglais (West indies), Hollandais (Surinam).

 

2 Les circuits vdu commerce négrier

 

source : Atlas historique des esclavages, 2006, B.Gainot, M.Dorigny

 

Pour traiter cette question, on doit

1- dans un premier temps décrire et analyser les flux d'échange dans le cadre du "commerce triangulaire".

2- ensuite analyser les transformations induites par la traite sur les sociétés africaines, américaines et européennes.

3- enfin replacer la traite atlantique dans le contexte de la "première mondialisation" initiée par les "Grandes Découvertes" et le contexte politique et philosophique des "Lumières".

 

1- à l'aide de plusieurs cartes, on peut retracer les itinéraires de la Traite.

 

A/ la carte de la traite portugaise montre comment le projet portugais de contournement de l'Afrique connecte les comptoirs portugais avec les trafics d'esclaves inter-africains et avec les réseaux de la traite musulmane transaharienne. Elle souligne aussi la façon dont les portugais ont importé le modèle de la plantation esclavagiste dans leur "méditerranée atlantique" (Madère, Canaries, Cap Vert)

 

B/ la carte ci-dessus détaille les flux :

les marchandises de traite Europe-Afrique (tissus, armes, verre...)

les esclaves Afrique-Amérique

les marchandises Amérique-Europe (produits des plantations esclavagistes)

NB1 la traite met en relation des pays organisateurs et des pays destinataires

NB2 la notion de commerce triangulaire est ici complétée par l'intégration dans les circuits de la Traite des côtes de l'Afrique orientale, et la ligne directe entre l'Afrique et le Brésil.

 

C/ la chronologie des expéditions de la Traite montre que le phénomène concerne principalement le XVIIIe siècle, et la traite illégale (après 1815) pendant une grande partie du XIXe

 

2. les transformations des sociétés

 

A/ les sociétés africaines sont les plus radicalement transformées par cette intégration forcée dans les circuits du commerce international la fourniture d'esclaves pour les besoins des marchands européens devient l'enjeu principal de guerres internes, la saignée démographique modifie en profondeur les structures de la population, les fréquentes razzias dans les régions côtières et de plus en plus à l'intérieur des terres développent l'insécurité, elle développe une catégorie d'intermédiaires africains au service des marchands européens.

 

B/ les sociétés américaines, et notamment les îles caraïbes, sont marquées par l'installation des grandes exploitations esclavagistes, des plantations, notamment destinées à la production de sucre (voir planche de l'Encyclopédie), et un conflit latent entre une société de planteurs et une masse d'esclaves (fréquemment un rapport de 1 à 10, conflit qui donne lieu à de nombreuses révoltes, en Amérique et dans les Antilles

 

C/ les sociétés européennes, et notamment dans la partie atlantique, sont modifiées par l'afflux de richesses accumulées par les armateurs et les compagnies de commerce, l'importation de matières brutes développe un secteur industriel de transformation.

 

3. les conséquences de la Traite

 

A/ il faut replacer la Traite dans le contexte plus général de la première mondialisation

 

B/ la Traite est l'occasion d'un vif débat en Europe, et la force du mouvement abolitionniste aboutit à l'abolition de la Traite, puis celle de l'esclavage dans les possessions américaines et antillaises des puissances européennes esclavagistes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Publié dans M1 HISTOIRE

Commenter cet article