Progressions et activités possibles pour l'étude de paysages en cycle III

Publié le par Véronique Mainguy

EXEMPLE DE PROGRESSION (NON LINEAIRE) DANS L’APPRENTISSAGE DE L’ETUDE DE PAYSAGE

 

OBJECTIFS GENERAUX

 

OBJECTIFS SPECIFIQUES

 

EXEMPLES D’ACTIVITES

 

 

APPRENDRE A REGARDER

 

 

 

 

 

Approche « sensible » 

 

 

 

 


Développement de l’attention dans l’observation

 

Approche de la perception  subjective

 

 

Emergence des représentations 

 

 

Ecrire des mots en rapport avec le paysage puis créer un poème, une histoire, une chanson.

Imaginer les sons, les odeurs en rapport avec ce paysage.

Dessiner, peindre, fabriquer une maquette d’un paysage.

Observer un même paysage à différents moments de l’année.

 

 Revoir et décrire le paysage les yeux fermés, jouer à un « jeu de Kim »

 

 

Prendre des photos en sortie puis comparer : « ton paysage est-il le même que le mien ? »

Etudier des paysages représentés par des artistes en Histoire des Arts.

 

Faire dessiner un paysage : un « beau » paysage, un paysage de ville, de campagne.

 

 

APPRENDRE A LIRE (EN//REPRESENTER)

 

 

 

 

 

Identifier le point de vue


De la description-inventaire à la description-synthèse : passer à une observation méthodique, 
 

Acquérir un vocabulaire spécifique

 

Différencier photo aérienne, prise au sol, verticale/oblique

 

Lister et identifier les différents éléments du paysage.

Associer des mots donnés dans une liste avec des éléments repérés dans le paysage.

Regrouper les mots d’une liste en  « famille » avec un titre pour chacune.

 

Faire un lexique avec les mots décrivant le paysage.

Chercher un titre pour le paysage

Prélever dans une texte les mots nécessaires pour décrire le paysage, associer des passages soulignés dans le texte à des éléments du paysage..

 

 

APPRENDRE A REPRESENTER

(EN // LIRE)

 

 

Repérer et schématiser les grands ensembles du paysage sur un croquis.

 

 

 

 

 

Construire la légende (codage,

réciprocité entre croquis et légende)

 

 

Dessiner le paysage sur un papier calque en imposant des contraintes : pas plus de 10 traits, pas plus de 5 mn puis comparer les dessins pour définir les critères d’un « bon »croquis

 

Colorier un croquis préparé à l’aide de la légende puis donner un croquis pas totalement préparé…

 

 

Comparer des légendes « libres » et trouver un code commun.

 

 

Sélectionner parmi des signes proposés ceux qui seraient utiles pour représenter le paysage (prévoir des intrus)

Compléter une légende incomplète.

Transformer un texte en légende et l’inverse.

Classer les éléments de la légende dans un tableau thématique

 

 

APPRENDRE A ANALYSER

 

 

 

 

 

Pratiquer une démarche inductive  (questionnement, élaboration d’hypothèses)

 

Mettre en évidence des interrelations entre les éléments du paysage.

 

Mettre en relation avec d’autres paysages, comparer.

 

 


Vérifier des hypothèses :

 

-          A l’aide d’une carte

 

 

 

 

 

-          A l’aide d’un texte 

 

 

 

-          A l’aide d’un graphique

 

 

Se poser toutes sortes de questions sur un paysage à priori insolite : un paysage agricole des Grandes Plaines américaines, très géométrique, en vue aérienne verticale…

 

 Rechercher des traces du passé et des indices d’évolution : village ancien et zone pavillonnaire

 

 

Découvrir les fonctions d’un centre- ville à partir de plusieurs photos de paysages urbains, les classer dans un tableau.

Comparer un paysage de montagne agricole en déprise et un paysage de station de ski.

Comparer des  photos  de paysages autrefois/aujourd’hui (les côtes qui « reculent » à Etretat)

 

 Localiser le paysage (la mer s’appelle …), compléter la nomenclature, expliquer : la route qui longe le village va vers… , le village est à … km de Paris,  la périurbanisation du village ancien s’expliquer par la proximité d’une grande ville). Identifier une production agricole (grâce à la présence de caves, sucreries…), la fonction d’un bâtiment (aquarium, piscine couverte)

 

 Un texte sur l’exode rural explique qu’un village de montagne soit abandonné, que les champs soient en friche. Un dépliant touristique explique le renouveau des usages dans un paysage rural.

 

Des statistiques montrant  l’évolution de la population vont expliquer l’extension moderne du village.

 

 

Publié dans M2 GEOGRAPHIE

Commenter cet article